Du lundi au vendredi de 9h à 19h
Appelez-nous

+32477550737

Heures d'ouverture

de 9h à 19h du lundi au vendredi

Qu'est ce qu'un CESS/jury?

C’est un examen organisé par la Fédération Wallonie Bruxelles qui représente l’équivalent d’un diplôme d’humanités.

Un taux de réussite proche de 100%?

Ce chiffre se base sur plusieurs éléments:

  • Nous avons près de 50 années d’expérience dans la préparation des examens des jurys
  • Notre méthode de travail a fait ses preuves
  • Notre nombre restreint d’étudiants (maximum 25 étudiants pour toute l’école).

En travaillant correctement, un jury général se réussit en deux à trois sessions maximum (et régulièrement en une session) et un jury professionnel, en une à deux sessions. Voici un tableau récapitulatif.

Pour le CESS général:

  • Niveau 5ème= une session (un semestre)
  • Niveau 4ème= deux sessions (un an)
  • Niveau 3ème= trois sessions (un an et demi)

 

Pour le CESS professionnel:

  • Niveau 5ème= une session (un semestre)
  • Niveau 4ème= une session (un an)
  • Niveau 3ème= une ou deux sessions

Combien d'étudiants avez-vous?

Notre école se veut être « familiale ». A cette fin, le nombre d’étudiants se situe généralement autour des 25 pour ne jamais dépasser les 30 pour des raisons qualitatives.

Quel est le profil type d'un étudiant du jury dans votre établissement?

Bien que dans le passé, les écoles de jury portaient une étiquette d’écoles de gosses de riches, on se réjouit au Jury Bogaerts de pouvoir se targuer d’une population estudiantine issue de milieux assez diversifiés.

Quels âges ont vos étudiants?

Nous acceptons des étudiants qui ont pour la plupart entre 16 ans et 19 ans. Nous faisons des exceptions occasionnellement pour des étudiants qui ont 15 ans ou 20 ans. La moyenne d’âge se situe autour des 17 ans.

Pourquoi pas de CE2D?

Nous préférons nous concentrer sur deux programmes: le CESS général et le CESS professionnel (option PC/Réseaux) à des fins de qualité. Vu que nous limitons la taille de notre école à 30 étudiants (chiffe rarement atteint), cela étalerait notre corps enseignant sur de trop nombreux programmes.

Pourquoi pas d'autres options?

Il est évident qu’il serait commercialement très intéressant d’ouvrir notre école à d’autres programmes. Du moins, nous restant convaincus qu’une école qui offre trop de programmes simultanément ne peut pas bien faire son travail.